Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Isabelle Ferchaud L'Autonomie par l'Intuition

Que la femme s'abreuve à ses propres seins

12 Juin 2014, 14:57pm

Publié par Isabelle FERCHAUD

 

joueuse flute traversière créations

 

 

I l était une fois, une belle jeune fille qui jouait une exquise mélodie, tout le long du jour. Il était coutumier de l'apercevoir, lors d'une promenade non loin du château où elle vivait, en compagnie de quelque oiseau chanteur venu l'écouter. Inlassablement, sa poitrine se remplissait au maximum de l'air pur environnant, pour orchestrer les infinies modulations de son souffle qui se faufilaient dans son flûtiau.

 

La joueuse de flute habite plus particulièrement sa poitrine et toute son expression naît du lien harmonieux entre le corps (ses lèvres, ses doigts, la respiration...), et l'esprit (l'air, le souffle, les pensées). Le lien du corps et de l'esprit développe l'art de créer des sons purs, cela produit de la joie (le coeur), ce qui apaise l'esprit. Se mettre en quête de la joie pure de l'esprit (l'oiseau chanteur), attire la beauté naturelle, celle qui émane de l'amour de soi . C'est alors que l'abondance peut se manifester selon l'expression et le domaine que la femme choisit pour se nourrir. 

 

Lorsque l'oiseau chanteur s'approche de la musicienne, il lui rappelle ce que la femme a oublié... depuis la nuit des temps : la nécessité de respirer l'amour de soi, en jouant juste pour le plaisir, avant d'insuffler la vie aux autres.  Entamer une mélodie sur l'expir poumons vides, c'est prendre le risque de se retrouver en cours de grossesse, ou de maternage, ou de projets de couple, à bout de souffle, à bout de ressource... à bout...

 

En fait, la nature du féminin, c'est l'amour. On peut découvrir que l'amour ne se donne pas... il déborde... comme le lait... comme le son de la flute. La femme respire l'air pur environnant et l'amour jaillit de sa poitrine... librement. Elle active le joyau qu'elle a dans chacun de ses seins. C'est un soleil, il allume tout son corps. C'est une source d'énergie inépuisable... car elle est reliée à l'esprit... saint, c'est-à-dire, à un esprit habité de pensées pures, saines envers elle-même, propices à l'émergence de pensées créatrices, quel que soit le domaine.

 

Alors, que la femme chante sa foi, sa musique, sa danse, son désir !  Que la femme célèbre la joie d'être femme ET mère, à la fois. Qu'elle ait confiance dans la réunion des deux, comme dans la réunion du souffle et de l'esprit. Que la femme ne cesse de courir et d'hurler avec les louves... surtout pendant le maternage... avec les autres louves. Puis, quand elle sera nourrie par la horde, qu'elle initie son homme, à l'amour de soi, pour le plus grand respect du féminin et de la nature.  Qu'elle l'emmène courir et chanter dans la forêt de ses sentiments et de son mystère vivant.

 

Le pouvoir des seins est si puissant, que la femme peut fonctionner avec sa propre source. Qu'elle accepte son originalité, son besoin de liberté, comme dans un accouchement ! La musicienne ne doute pas, elle joue, et l'oiseau chanteur s'approche pour l'écouter, communiquer. Personne ne l'y oblige, il vient de lui-même.

 

J'invite les femmes à la joie de savourer leur émanation solaire pectorale et de s'y abreuver. Faites entrer la musique dans votre vie, respirez à plein seins, sur un rayon de deux mètres autour de vous, pour vous élever au-dessus des contradictions mentales,  des illusions et des fausses idéologies. La véritable expression des belles qualités féminines vous apporteront l'équilibre et l'harmonie.

 

 

Isabelle Ferchaud

Accompagnatrice en Autonomie par l'intuition®

06 87 88 25 58

 

 

 

affiche isabelle ferchaud 12x 17 72 pixel

 

 


 www.alter-native-gironde.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article